vitaros impuissance
- RENCONTRE

Impuissance : Que faire ? – Zoom sur le Vitaros

L’impuissance, un phénomène croissant

Les troubles de l’érection, également appelés dysfonctionnements érectiles dans le milieu médical, connaissent un essor croissant. Pour les hommes de 40 à 70 ans, on estime que près de la moitié de la population serait touchée ! Il s’agit donc d’un phénomène de masse, qui prend souvent sa source dans des causes psychologiques. C’est là que naît le cercle vicieux : les hommes expérimentent un stress à l’approche de la relation, ils se retrouvent incapable d’avoir une érection ou de la conserver durant tout le rapport. Cet échec les frustre, et leur inflige chaque fois un stress supplémentaire à l’idée de la prochaine relation qu’ils pourraient avoir.

vitaros creme

Et peu de catégories de populations semblent épargnées ! L’impuissance des séniors est d’ailleurs un phénomène largement répandu, et cela s’explique par le fait que ce problème va croissant fonction de l’âge. Concernant les hommes de plus de 70 ans, on en dénombre plus de 7 sur 10 qui seraient concernés par les troubles de l’érection ! Cette augmentation de l’impuissance avec l’âge a d’ailleurs fait naître dans les esprits une pensée trompeuse : avec l’âge, les troubles de l’érection sont naturels, on ne peut rien y faire.

Rien n’est pourtant plus faux que cette affirmation : grâce au travail de nombreux spécialistes et autres scientifiques, de nombreuses solutions se sont développées afin de lutter contre l’impuissance. Parmi les solutions les plus efficaces se trouve un médicament, le Vitaros, qui connaît un succès croissant grâce à une efficacité hors du commun. Découvrez tout sur ce produit qui saura vous redonner confiance en vous, et passion et énergie durant vos relations !

Comment fonctionne le Vitaros ?

Qu’il s’agisse des troubles de l’érection pour les séniors – mais également pour quiconque est victime d’impuissance, le Vitaros a des effets qui ont fait leur preuve. Présenté comme une crème, le Vitaros agit sur l’impuissance dès que vous l’appliquez à l’extrémité du pénis. Dans un délai de 10 à 15 minutes suivant l’application, une érection se produira, en réaction au principe actif, l’alprostadil. Celui-ci va se propager dans tous les conduits veineux ainsi que dans le corps spongieux du pénis avant de venir créer une dilatation. Le sang peut ainsi affluer plus facilement dans le pénis, ce qui promet une érection à la moindre stimulation sexuelle.

Le Vitaros contre les troubles de l’érection représente sûrement l’avenir de l’actuel viagra. Effectivement, les tests se sont révélés des plus convaincants : sur plus de 3000 patients, l’efficacité a été constatée dans 52% des cas, et se chiffre dans des proportions similaires chez les personnes atteintes de problèmes de santé affectant leur sexualité. On pensera ainsi aux personnes diabètes et ne réagissant pas au viagra, qui apprécieront l’efficacité du vitaros contre l’impuissance.

Quelles interactions et contre-indications pour le Vitaros ?

Le Vitaros rencontre un franc succès notamment grâce à sa capacité à s’adapter à tous les hommes concernés par l’impuissance. En même temps que le Vitaros lutte contre les troubles de l’érection chez les séniors et tous hommes concernés, il n’entre en conflit avec aucun autre médicament. Cela tient notamment au fait que la crème est seulement passagère, et que le principe actif ne dure pas dans la durée : il est en effet vite éliminé. De cette manière, que vous soyez fumeur, consommateur régulier d’alcool ou déjà sous médicamentation, n’ayez crainte : le Vitaros vous est toujours accessible.

Mais qui dit médicament dit effets secondaires, alors le Vitaros a-t-il des effets secondaires ? Comme tout autre médicament, le Vitaros a certains effets secondaires – il est vrai – mais ceux-ci ne sont que mineurs et, surtout, ils restent transitoires du fait de la disparition rapide du produit. Sur la base des études, 97% des personnes ayant connu des effets secondaires ont néanmoins décidé de continuer à utiliser le produit contre l’impuissance.

N’oubliez pas, toutefois, que le Vitaros reste contre-indiqué pour les mêmes troubles et maladies concernés par les autres traitements contre l’impuissance. Ainsi, ceux souffrant du myocarde, réagissant mal à l’alprostadil ou ayant des déformations anatomiques de la zone pelvienne devront passer par d’autres solutions, qui ont également fait leurs preuves. Mais dans la majeure partie des cas, Vitaros pourrait bien représenter votre arme fatale dans la lutte contre les troubles de l’érection !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *